mercredi 30 juin 2010

Le Cinquantenaire d’indépendance de la République Démocratique du Congo

La République Démocratique du Congo vient de fêter son Cinquantième anniversaire depuis son accession à la souveraineté tant sur le plan national qu’international.

Pour votre information, le Congo-Belge, devenait République Démocratique du Congo un certain jeudi 30 juin 1960, après plusieurs périodes d’émeutes, de soulèvement et de dure lutte de la part de nos vaillants martyrs et héros.


Le jour même de la proclamation de l’indépendance, débutait aussi une grande incompréhension entre les Belges et les Congolais, soit disant suite au discours de Patrice Lumumba : "Qui oubliera qu'à un Noir, on disait 'tu', non certes pas comme à un ami, mais parce que le 'vous' honorable était réservé aux seuls Blancs".

Et pour son Cinquantenaire, le Président de la République Joseph Kabila a voulu honoré le pays et renouer encore de bonnes relations avec l’ancien colonisateur belge, la raison principale de l’invitation lancée au Roi belge Albert II.

Aujourd’hui, le 30 juin 2010, jour pour jour depuis l’indépendance ; l’on pouvait voir à Kinshasa plusieurs délégations : d’un côté le Roi belge Albert II. Il est à noter que la dernière visite royale remonte à 1985, celle effectuée par le Roi Baudouin à l’époque du Maréchal Mobutu. Parmi les invités, il y avait aussi plusieurs délégations des chefs d’états africains et étrangers mais aussi des responsables des organisations internationales, dont le secrétaire général des nations unies.

Quel bilan pour le Cinquantenaire ?

A ce sujet, les avis des congolais sont partagés. Pour les uns le bilan peut être tenu de positif, tandis que pour les autres, il est totalement négatif. De notre côté, nous vous retraçons les grandes lignes de l’histoire de notre cher Congo et c’est à vous d’en déduire le bilan, positif ou négatif.

L’histoire peut nous aider à nous situer par rapport au temps, afin de savoir quel bilan attribué à la République Démocratique du Congo cinquante années après son ascension à l’indépendance.

En cette année 2010, plusieurs pays africains ont célébrés, célèbrent et célébrerons encore leur cinquantenaire, une occasion propice à tous ces états de s’analyser et de tirer les conséquences nécessaires afin de savoir comment travailler plus mieux encore pour une Afrique meilleure.

Aucun commentaire: