lundi 9 août 2010

Les richesses du Congo-Kinshasa, bonus ou malus ?

Ce pays, aujourd’hui la République démocratique du Congo, ou Congo-Kinshasa, se trouve au cœur de l’Afrique. Situé de part et d’autre de l’équateur, il est couvert d’innombrables forêts luxuriantes. Ses forêts immenses et ses vastes savanes abritent une faune et une flore extrêmement variées.

En raison de ses ressources naturelles abondantes, le monde entier s’intéresse depuis longtemps à ce pays, qui a subi bien des invasions et des guerres civiles injustifiées !

Le fleuve Congo
Une dizaine d’années avant que Christophe Colomb n’achève son célèbre voyage vers les Amériques en 1492, au terme d’une traversée menée entre 1482 et 1484 en Afrique centrale, des marins portugais, sous le commandement de Diego Cão, sont arrivés à l’embouchure du fleuve, que Diego Cão nomme alors Congo. Ils ignoraient que le fleuve sur lequel ils naviguaient avait parcouru des milliers de kilomètres avant d’atteindre l’océan.

Et ce fleuve : le Congo, le deuxième fleuve d’Afrique par sa longueur après le Nil, et le deuxième fleuve du monde par son débit, sépare les deux villes les plus proches du monde, à savoir Brazzaville et Kinshasa, et les deux pays ayant adopté le nom du fleuve, il est courant de les appeler respectivement Congo-Brazzaville et Congo-Kinshasa.

Bien qu’ayant connu plusieurs périodes d’agitations depuis son indépendance, le Congo-Kinshasa aujourd’hui est un pays en reconstruction et dont les populations et dirigeants font de leurs mieux pour rattraper le temps perdu avec des incompréhensions superflues.

Barrage hydroelectrique d'Inga
D’aucun ne douterait que le Congo-Kinshasa ou autrement dit le grand-Congo est indispensable pour un développement meilleur et rapide de l’Afrique, de part sa position géographique, ses richesses et ses potentialités en plusieurs énergies, dont électrique : Avec le plus grand central hydroélectrique d’Afrique pouvant desservir l’Afrique toute entière en énergie Electrique, Inga.

Sur le plan mondial la République Démocratique du Congo, bien que parfois oubliée, après l’Amazonie possède la deuxième plus grande réserve forestière du monde, appelée le bassin du Congo. Et avec l’évolution technologique, il y a actuellement miniaturisation des circuits électroniques et pour un bon fonctionnement et un rendement parfait de ces derniers, les grandes entreprises technologiques et plus particulièrement électronique recourent à un minerai qui ne se trouve qu’en République Démocratique du Congo, le Coltan.


Le coltan
Mais où est la part de la population dans toutes ces richesses ? En lieu et place de jouir au maximum aux prospérités du sol et du sous sol du pays, la majorité des congolais n’en profitent pas, bien au contraire, l’histoire nous apprend que plus de six millions des congolais sont morts à cause de guerres fantaisistes, perpétrées dans le seul et unique but de s’approprier de gisements de la République Démocratique du Congo.

2 commentaires:

gaoussou a dit…

c'est vrment deplorable pour le congo ke bcps d'autres pays d'Afrique!je ne sais pourkoi nous n'avons jamais profite de nos ressources?est ce notre irresponsabilite?oui moi je juge ainsi comment il faut tjrs attendre ke les oreilles rouges decident a notre place de nos biens?la solution et la seule en ce ki me concerne est kil faut ke l'Afrique deviennent majeure qu'on se responsabilise en surpassant tout ce ki n'est pas le bien du plus beau continent au monde.

Anonyme a dit…

Je vous invite de regarder sur you tube
le discours du Roi leopold II aux missionnaires en afrique.